PARTI DES FOURMIS
PDF
PEOPLE'S DEMOCRATIC FRONT  
Accueil
Actualité
APRICOSOMA
Archive
Archive (2012)
Archive (2013)
Archive (2014)
Contact
Credo
GMT
Idéologie
Interview
Jubilé
Le Président
LE PARTI DES JEUNES & DES INTELLECTUELS
Arme de la Construction Massive

HUMEUR

TROIS QUESTIONS DE CONSCIENCE AU SUJET DE LA SYRIE

Des centaines de milliers de fidèles catholiques ont été récemment conviés par le pape François à la place Saint Pierre de Rome pour une nuit de jeûnes et de prières sur : «comment éviter la guerre annoncée en Syrie?»...
Quelques jours plus tard, en observant ces Américains et ces Russes qui jubilent, pour s’être accordé à renoncer aux frappes envisagées, sous promesse de la Syrie de démanteler, d’ici 2014, son arsenal d’armes chimiques.
Trois (3) questions de conscience nous rongent à l’instant – dont deux, au Pape, et la troisième, à l’Otan – et au Conseil de sécurité :
Au Pape François:
1. N’étiez-vous donc pas au courant, Très Saint Père, de tant de milliers de morts enregistrés, depuis quelque deux (2) ans – hommes, femmes et enfants en cette terre syrienne, sous les obus cruels, roquettes impitoyables de certain dictateur fils, Bachar, héritier de l’autre, son dictateur de père, Hafez al Assad, accroché mordicus à ce pouvoir, quitte à supprimer tant de vies, mal pensantes ou non?
2. Les frappes occidentales précédemment projetées – dont l’idéal souhaité est d’arrêter cette écœurante catastrophe humaine, en sauvant ce qui en reste d’hommes, de femmes et d’enfants des griffes du féroce «Jonas» dont le retrait du navire syrien, raisonnablement attendu, constitue la solution triviale à la grave et longue tempête en cours – ces frappes-là sont-elles plutôt l’ultime désastre à éviter à tout prix, objet exclusif de la grandiose mobilisation spirituelle précitée? 
A la Communauté internationale:
3. Dites un peu, puissants du monde, la vie humaine serait-elle en Syrie (et en ce siècle) aussi moins chère, Bachar a-t-il reçu quitus de tuer impunément et indéfiniment ses pauvres compatriotes, à condition de n’utiliser rien que des couteaux, des roquettes ou des obus, à l’exception relevée desdites armes chimiques, seules susceptibles de vous mobiliser enfin? On est vraiment où là?!!

Daniel Boo           




Archive (2013)

Récentes Publications:

Copyright©2005 PDF. Tous droits réservés.