PARTI DES FOURMIS
PDF
PEOPLE'S DEMOCRATIC FRONT  
Accueil
Actualité
APRICOSOMA
Archive
Archive (2012)
Archive (2013)
Archive (2014)
Contact
Credo
GMT
Idéologie
Interview
Jubilé
Le Président
LE PARTI DES JEUNES & DES INTELLECTUELS
Arme de la Construction Massive

    0512/pdf06

                                                                                 Yaoundé, 08 MAI 2012

     Le Premier Président
        The First Chairperson

à/to      Son Excellence Monsieur François HOLLANDE   
Président de la République Française          
                                                          - Paris.

          Objet : Lettre de Félicitations.

                Votre Excellence,

                J'ai le respectueux honneur de venir joindre ma modeste voix, teintée d'admiration, à la kyrielle de 'notes harmoniques' qui n'ont eu de cesse d'être formulées - des quatre (4) coins de la planète, y compris de l'Afrique - et de vous parvenir, depuis quelques jours, pour saluer vivement l'aboutissement heureux de votre combat, épique et efficace, tranquille et mesuré, sanctionné, à juste raison, par votre accession, ô combien flamboyante, à la magistrature suprême de l'antique République française.
                J'aimerais, sur ces entrefaites, attirer votre auguste attention sur le point d'orgue particulier défini dans le binôme de référence, sous lequel, vous déclarez inscrire votre Action politique, en souhaitant qu'il constitue, demain, la base de son appréciation : la Justice et la Jeunesse.
                A propos de la Justice. Soyez plutôt rassuré, Monsieur le Président de la République, pour ce qui est de l'Afrique, que votre place se fera d'autant plus étincelante au Panthéon de la grande Histoire de la condition humaine, au cas où vous vous attelez, comme promis, sans fard et dès l'instant, à «casser effectivement les odieuses griffes de l'ego humain, dans lesquelles, croupissent tant de peuples connus, depuis des décennies ! A briser imparablement, en d'autres termes, la mâchoire à cette Françafrique-là qui, en réalité, n'honore nullement votre France, en sa qualité exclusive de berceau des droits de l'Homme. Patrie de Victor Hugo ; de Voltaire ; de Montesquieu, pour ne citer que quelques - uns des précurseurs incontestés du réveil, de la dignité et de la valorisation effective de l'Homme, à l'échelle universelle. Cette France-là qui, cependant, n'hésite guère en date d'aller « voler aux pauvres pour apporter chez-soi et nourrir ses propres enfants(!) ». Hexagone si fier de son exploitation sans vergogne ! Qui, insidieusement, s'appuie sur des accords sibyllins de défense, signés sur le dos et contre le gré desdits peuples par des suppôts, installés et soutenus, soumis et infatués. France qui, littéralement, pille systématiquement certain Continent noir, d'emblée réduit en réservoir oblique des matières premières. Plus de cinquante (50) années après la mémorable saison des pseudo-indépendances ! Celles-là, auxquelles, Monsieur Sarkozy venait d'assener le coup de grâce, ce 14 juillet 2010 à Paris, en conviant ladite Afrique à certain plus que banal Défilé, sous pluie battante, la nature protestant vivement, au « 221ème Anniversaire de la Révolution française » ! Pis encore, sans honorer en retour, nulle part, de sa présence audit Continent la cascade de Jubilés, organisés en cette aussi sacrée « Année 2010 », Jalon ultime du Devoir de nos mémoires (à nous aussi !) »…
                A propos de la Jeunesse. Je puis vous confirmer que la jeunesse africaine, depuis lors, se réjouit à n'en pas douter de ce pur vent… hollandais ! Tellement exquis ! Inattendu et d'autant plus prometteur ! Tranche d'âge désespérée, pour ainsi constater, qui, en date, attend anxieusement votre contribution à sa libération effective, susceptible de lui restituer ses légitimes perspectives d'avenir, longtemps brouillées par autant de « présidents-fondateurs » - suivez mon regard ! Modificateurs impénitents de nos Constitutions. Eternels candidats à leur propre succession. Leur rêve le plus secret n'étant autre que de mourir en cette jouissance inassouvie, nombriliste, des privilèges rattachés à l'exercice du pouvoir…
                Tout en vous souhaitant le meilleur des bons vents, d'une part, permettez en effet que nous vous laissions savourer aussi bien l'échange épistolaire que le poème, de genre acrostiche, dédié, il y a vingt quatre (24 ans) de cela (1988) à certaine « France de la paille et du grain ». Un « François » pouvant, vous en conviendrez, bel et bien en… cacher un autre !
                En implorant le Tout Puissant qui dispose de bien vouloir vous combler de Sagesse et de Bénédictions ; vous accorder Santé, Inspiration, Bonheur et Prospérité, pour la pleine Réalisation du combat de Sisyphe du peuple ami de France - et, partant, l'Accomplissement élargi de la bataille infernale des peuples d'Afrique qui n'est autre que celle de l'Humanité tout court,

                Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression renouvelée de ma très haute et sincère considération.-

Daniel Boo                     





Archive (2012)

Récentes Publications:

Copyright©2005 PDF. Tous droits réservés.