PARTI DES FOURMIS
PDF
PEOPLE'S DEMOCRATIC FRONT  
Accueil
Actualité
APRICOSOMA
Archive
Archive (2012)
Archive (2013)
Archive (2014)
Contact
Credo
GMT
Idéologie
Interview
Jubilé
Le Président
LE PARTI DES JEUNES & DES INTELLECTUELS
Arme de la Construction Massive

Lettre Ouverte à ELECAM

SURPRISES AU FOND DES URNES !

Monsieur le Président,
C'est avec un réel plaisir que je me permets de vous écrire - en ma simple qualité de citoyen ordinaire ; en âge de voter ; titulaire en effet de sa carte nationale d'identité (CNI) ; électeur déjà inscrit ; observant attentivement, depuis lors, la grande Offre politique des prétendants aux suffrages des Camerounais(e)s - pour vous rappeler d'emblée ce qui du reste est attendu de vous : « Comment aboutir enfin, chez-nous aussi, à une élection crédible et sincère, garantissant la participation, la plus élargie possible, des citoyens en âge de voter, certes, qui ne soit guère entachée de quelconque irrégularité, à telle enseigne que les résultats ne soient nullement contestés, du fait de la fiabilité avérée de son organe d'arbitrage ? ».
Et, sous ce timbre, vous vous signaliez, dès vos premières sorties, par la singulière promesse à deux volets ci-après :
  1. la délivrance immédiate à l'inscription du récépissé ;
  2. l'objectif " 9.000.000 (neuf millions) d'inscrits " dans le fichier électoral.

A propos justement de 'fichier électoral', l'exemple de la Côte d'Ivoire demeure si éloquent, tout aussi édifiant, dès lors qu'il établit et permet de comprendre le caractère névralgique, en l'occurrence, sensible, précisément délicat de la constitution de fichier authentique, tout à fait incontesté. Le processus électoral de ce pays frère ayant véritablement ballotté, pendant toute une décennie de recherche de consensus à ce propos !...

Puis, à moins de trois (3) mois de la prochaine élection présidentielle, vous veniez, sur ces entrefaites, d'annoncer que le fichier national titre déjà quelque sept (7) millions de votants.
Ce qui, toutefois demeure, de ladite opération, cependant si indigeste, c'est l'orientation prise, chemin faisant, par vos listes, au regard de l'appui tonitruant, on ne peut plus suspect, dont votre action de terrain aura bénéficié du parti au pouvoir.
La ruse du Rdpc, désormais privé de ses sous-préfets, consistant à glisser en amont dans les esprits du public - et ce, au bout de ses multiples soi disant « campagnes d'intensification des inscriptions de ses militants sur lesdites listes » - l'idée selon laquelle les inscrits seraient en date majoritairement membres dudit parti. (Que feriez-vous à présent pour redresser pareille incongruité, aussi grave que polluante ?).
Qu'il s'agisse, au demeurant, de révision ou de refonte, l'attente sera anxieuse de l'étape annoncée, relative à l'élagage effectif des… charters ; au retrait des doublons et autres… coquilles, héritées du Minatd, pour y voir encore plus clair…

Relevons, qu'à cela ne tienne, qu'en démocratie normale, ce qui, vivement, demeure attendu des partis politiques, et ce, pour les besoins avérés de visibilité politique, c'est bel et bien :

  • l'intensification effective du placement des cartes de membre de chacune des chapelles - et non pas autre chose !
Contrairement à cela, l'on assiste plutôt au Cameroun, d'une part, à :
  1. la multiplication effrénée des gadgets (tissus, écharpes, casquettes, etc.), pour un multipartisme des défilés ; et, bien pis encore,
  2. la volonté manifeste de préparer des gigantesques fraudes en s'immisçant, sans coup férir, dans les missions régaliennes de l'organe chargé des élections : ELECAM…

Elément politique d'une importance capitale, le décompte précité des militants devrait pourtant, à notre sens, cesser de s'opérer sous le sceau oblique du gadget arboré ! Confectionné, dans tous les cas, au bout de certaine gigantesque distraction des fonds publics, en l'occurrence, tant de bons de commandes administratives, encaissés tout au long des années budgétaires par la « planche à tissus » de la Cicam - et/ou d'autres opérateurs - qui en reçoivent régulièrement ! En vue d'alimenter les réserves, sises aux cabinets ministériels ! D'agrémenter, par la suite, les tournées desdits pontes vers un certain bas peuple économiquement fragile, certes, incapable de résister à une telle « générosité », fortement teintée de fourberie : la distribution du textile! Denrée tout aussi rare, par-ci, en brousse ! Promptement et gracieusement offerte ! Mais, dont les objectifs finaux n'en demeurent pas moins insidieux...

A titre comparatif, le segment fort névralgique du décompte précité des militants, tout aussi négligé au Cameroun, depuis 1991, indique cependant, sous d'autres cieux - cas de la France, pays de 63 millions d'habitants - que l'UMP, parti au pouvoir, ne compte guère, quant à lui, plus de 200.000 militants !
D'où vient-il donc qu'au Cameroun, le parti au pouvoir croit devoir nous faire sournoisement comprendre que les sept (7) millions d'inscrits en date, dans le fichier d'ELECAM, seraient essentiellement militants du parti des flammes ?

La peur, au juste, et enfin, n'a-t-elle pas changé de camp ?
Courage au peuple ! En ce lendemain du Cinquantenaire ! En cette veille du 09 octobre 2011 !
Surprises au fond des urnes ! Salutations renouvelables - avec nos encouragements… !

Août 2011        

     Daniel Boo
     Président du PDF




Archive

Récentes Publications:

Copyright©2005 PDF. Tous droits réservés.