PARTI DES FOURMIS
PDF
PEOPLE'S DEMOCRATIC FRONT  
Accueil
Actualité
APRICOSOMA
Archive
Archive (2012)
Archive (2013)
Archive (2014)
Contact
Credo
GMT
Idéologie
Interview
Jubilé
Le Président
LE PARTI DES JEUNES & DES INTELLECTUELS
Arme de la Construction Massive

LONGEVITE AU POUVOIR

PROPHETIE DU CHAOS A MONATELE

Cher Jfn, revenons sur votre liste dénombrée des élections présidentielles dont les résultats oscillent remarquablement, pour la plupart, à l’exception, vous convenez, de 1992, autour des 99,93% (1984, 1988, 1992, 2004, 2011). (Rien à voir avec l’écart-type étriqué de Tunis 2014, 55,68%!).
Confirmation implicite — merci beaucoup, Jfn! — que 1982 n’a jamais donné l’occasion ni à Paul Biya de présenter préalablement son projet de société, avec son éloquence reconnue, et son énergie, en action maximale, face à tel adversaire aussi corsé; ni au peuple camerounais de s’exprimer du tout, librement ou non, de quelque manière que ce soit!
Et puis, Julius Nyerere, vous le savez bien, l’un des plus grands hommes d’Afrique, nous a dit un seul mot: l’Ujama’a. De Nelson Mandela, l’on retient le polysémique concept d’Ubuntu. Daniel de Songloulou, depuis 1991 (cf. rencontre tripartite), propose le Travail des fourmis. Principe actif de Ptp : sa ‘Cathédrale/Mosquée/Temple’, pour un Etat électrique — efficace et effacé!
Parlons bas, cher Jfn, quant à vous autres, que retiendra-t-on de vous? La corruption, Monsieur le double World champion? - Ali! Ali! Hihihi!
Rigueur et moralisation (1982), il y aura! Libéralisme communautaire – étrange succès de librairie jamais réédité, auquel l’on ne fait même plus jamais allusion!
Les grandes ambitions? Le jour suivant, les grandes réalisations? En attendant les grands résultats, promis pour 2035? N’importe quoi!

– SEIGNEUR, AYEZ PITIE DE PITOA!

La réalité, à dire vrai, c’est que le navire Cameroun, depuis 1982, par la grâce du Seigneur Tout Puissant, sans aucune orientation — puisque vous n’en avez aucune — évolue tout seul avec son faible (devenu fourbe) - dixit Ahidjo - sans du tout chavirer, en cet océan mondial!
Et le Bouquet, le plus écœurant de tous, n’est autre que la cynique prophétie de Monatélé, octobre 1997, qui, toujours, plane encore sur nos têtes : «le Renouveau ou le chaos».
Autrement dit, votre leitmotiv: rester au pouvoir, et ce, par tous les moyens possibles, quitte à casser le tout!

VOS DIX (10) COMMANDEMENTS – NARCISSIQUES ET CYNIQUES!

  1. La gestuelle, étrangement saccadée, continuer de jouir des honneurs publics en gérant, à votre guise, l’argent des Camerounais, sans salaire fixe, ni déclaration des biens, ni la feuille d’impôts.
  2. Répondre présent par-ci, costume et cravate au point, à toute invitation du président français ou de tout autre grand de la Terre. Absent par-là, aux ennuyeux rendez-vous de ces sales Nègres! – de la Cemac ou du Continent.
  3. Barrer froidement la route à vos compatriotes, preuve matérielle de votre transcendance. Signer, de l’autre main, des messages, à l’attention des Homologues. Raréfier à l’envi les conseils ministériels – de peur que ça ne bouge!
  4. S’envoler pour Genève – et non pour Kribi, ni Limbé, ni Waza, etc. – pour le n-nième bref séjour privé, prolongé de préférence à l’hôtel Continental, aux frais de la princesse.
  5. Regarder fréquemment vos propres images, le soir à la télé, en diffusant par radio vos louanges dithyrambiques faisant allusion à Dieu, l’instrument, à votre service.
  6. Tripoter les plus brunes, i, e les plus fraîches des yoyettes perçues en ville, sans regard sur le niveau d’instruction.
  7. Vous empiffrer des plus copieux gigots; vins; liqueurs; poulets; poissons; fruits de mer; etc.
  8. Promulguer des lois et/ou des décrets terroristes, anti-développement, en contemplant la misère de vos concitoyen(ne)s.
  9. Tamponner les têtes entre vos courtisans, pour mieux asseoir l’illusion du Manitou – alors même qu’en réalité, vous ne maniez rien du tout!
  10. Marginaliser les opposants, par-ci, ridiculiser par-là, les intelligences les plus vives. Y compris celles qui, depuis des lustres, investissent volontairement leur génie pour contribuer à votre maintien au pouvoir, anesthésistes du peuple par leurs gerbes parfumées, positions unijambistes, tissées sur les multiples antennes – n’est-ce pas, Charles (Ndongo ou Ateba, effectivement enterré, ce dernier, par tel vieillard qui, fou de rage tel jour, promettait à ses petits enfants ébahis de les... enterrer tous!)?
En cette célébration du Centenaire des Martyrs d’Afrique (1914-2014), notre dernière, ultime Question à Dieu, le Tout Puissant :

- QUI NOUS ROULERA LA PIERRE?

Daniel Boo, Président du GP/RDMB                     
Groupe des patriotes Rudolf Duala Manga Bell      





Actualité

Récentes Publications:

Copyright©2005 PDF. Tous droits réservés.