PARTI DES FOURMIS
PDF
PEOPLE'S DEMOCRATIC FRONT  
Accueil
Actualité
APRICOSOMA
Archive
Archive (2012)
Archive (2013)
Archive (2014)
Contact
Credo
GMT
Idéologie
Interview
Jubilé
Le Président
LE PARTI DES JEUNES & DES INTELLECTUELS
Arme de la Construction Massive

HISTORIA

De Nkrumah (1972) à Mandela (1994)

27 avril 1972 – 27 avril 2013. Samedi prochain, cela fera plus de quarante ans que s’éteignait à Bucarest, en République socialiste de Roumanie, l’une des plus remarquables figures politiques de l’Afrique. Indépendantiste et panafricaniste, formée dans la lignée des Marcus Garvey, Claude Mc Kay et autre William Edward Burghardt Du Bois (1868-1963), au cours de ses études en Angleterre et aux USA.
Il s’appelait Kwamé N’Krumah (1909-1972). En 1945, il avait participé, aux côtés des icônes noires américaines précitées, à l’organisation à Manchester (UK) du cinquième Congrès panafricain dont le mérite restera d’avoir approfondi le bien-fondé, souligné à deux traits l’urgence de la mise en place des Etats Unis d’Afrique.
Deux (2) années plus tard, en 1947, retour à sa Gold Coast (Côte-de-l’Or) natale. Secrétaire général du parti indépendantiste dénommé UGCC (United Gold Coast Convention). Création, par la suite, de la CPP (Convention People’s Party), qui systématisera son combat politique par son appel au boycott et à la désobéissance civile !
Attitude qui lui vaut d’être emprisonné par les autorités britanniques, jusqu’en 1951 ! Année au cours de laquelle la CPP, nonobstant, remportera les toutes premières élections législatives, organisées alors même que son Leader croupissait en prison...
Sortie triomphale de Nkrumah, nommé Premier ministre, pour une collaboration étroite avec les autorités britanniques, dans le cadre de sa politique fondée sur l’« africanisation de l’administration ; le panafricanisme et l’anticommunisme ».
Les excédents, engrangés par l’Office de commercialisation du cacao, permettent le développement des infrastructures telles la construction du barrage d’Akosombo (912 MW) ; le grand port en eau profonde de Tema, etc. Progrès d’emblée ressentis, notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé...
Puis, aux législatives de 1956, la CPP remporte les trois quarts des sièges. L’Indépendance en est concédée par le Royaume-Uni, pour la toute première fois à une colonie subsaharienne, après le Soudan (1956) : la « Côte-de-l’Or ». Proclamée le 6 mars 1957. Nkrumah, dans son discours, annoncera l’abandon du nom colonial précité au profit de l'actuel. En hommage objectif à l'Empire du Ghana...
Sa participation, active, en mars 1963, à la rédaction de la Charte1 de l’Organisation de l’unité africaine : la future Union africaine (Ua), aujourd’hui cinquantenaire…
27 avril 1994. 22ème Anniversaire du décès de Kwamé Nkrumah. S’allume, ce jour même, la légende victorieuse du slogan « one man, one vote » ! Rayonne effectivement le fulgurant tison humain, toujours vivant en date ! Le flamboyant phœnix, élevé en Afrique du sud et sur les cendres de l’une des plus odieuses théories du développement, l’Apartheid : Nelson Madiba Mandela.
Et ce, après 27 ans de cachot ! Le plus célèbre des prisonniers du monde accédait enfin, dans son pays natal, au pouvoir suprême.
Piédestal qu’il gardera cinq (5) années seulement, jusqu’en 1999 ! Avant que de se retirer, définitivement et sur la pointe des pieds ! En ce moment précis où l’intrépide Kaddafi ranimait, à Syrte, son village natal, le brandon précité de Nkrumah...
Une année plus tôt, ce 15 octobre 19932, Mandela recevait le prix Nobel de la paix, conjointement avec son libérateur, Frederik De Klerk, pour leurs actions en faveur du démantèlement de cet Apartheid, l’avènement de ladite égalité raciale. Sacrée Odyssée!

Daniel Boo            


  1. Bien que son idée de créer d’office un « gouvernement central africain» n’ait pas été retenue.
  2. 6ème anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara.



GMT

Récentes Publications:

Copyright©2005 PDF. Tous droits réservés.